Bourse : quand le chat n’est pas là, les souris dansent....

Les Bourses européennes ont rebondi lundi, effaçant les pertes causées par un décrochage à Wall Street en fin de semaine dernière, et se repositionnant avant la réouverture mardi des marchés américains après le week-end prolongé de Labor Day.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 460€ cumulés au 1er mars 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Rebond des marchés européens en attendant la réouverture de Wall Street

L’ensemble des places boursières ont fini clairementen hausse : Francfort a avancé de 2,01%, Londres de 2,39% tandis qu’à Paris, l’indice phare CAC 40 est remonté au-dessus des 5.000 points.
Le marché a opéré "un réajustement par rapport au trou d’air de la semaine dernière", sans qu’il y ait vraiment d’autres motifs que lafermeture des marchés américains (lundi était férié pour Labor Day), note Alexandre Baradez, analyste à IG France.
Les investisseurs ont peut-être aussi évité de vendre avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi dont ils "n’attendent pas denouvelle décision cette semaine. En revanche, ils attendent des indications sur les intentions des banquiers centraux européens pour ces prochains mois", soulignent les experts d’Aurel BGC.
Le calme régnait sur le marché de la dette souveraine, avec des taux bas qui avaient tendance àstagner.
Les marchés actions ont subi une baisse généralisée en fin de semaine dernière, la correction des valeurs technologiques américaines ayant eu un effet de contagion sur le reste de la cote.
Le mastodonte japonais des investissements dans les nouvelles technologiesSoftBank Group aurait acheté pour quatre milliards de dollars d’options sur les marchés financiers selon le Financial Times, ce qui soulève des doutes sur la soutenabilité de la reprise des indices américains.

AERONAUTIQUE EN FORME

Airbus a grimpé de 5,72% à 73,77 euros et Safran de 3,76% à 100,90 euros.

LES VALEURS AUTOMOBILES RECHERCHEES

Volkswagen (+4,74%à 149,78 euros), Daimler (+3,73% à 45,10 euros) et BMW (+1,96% à 62,58 euros) se sont bien portées à la veille d’un nouveau sommet sur l’automobile à Berlin dans l’ombre de la crise liée au coronavirus, qui affecte un secteur déjà défié par le virage vers l’électrique.

A Paris, les constructeurs français Peugeot (+2,44% à 15,52 euros) et Renault (+2,90% à 25,16 euros) ont également bien démarré la semaine.

AVIATION MITIGEE

Certaines valeurs du secteur ontété plombées par l’annonce de nouvelles mesures de quarantaine pour les voyageurs en provenance de sept îles grecques. Easyjet a cédé 2,36% à 628,40 pence et IAG (British Airways, Iberia..) 4,65% à 209,20 pence. A contrario, Air France-KLM a pris 0,55% à 3,82 euros.

Les indices en bref

Paris - CAC 40 : +1,79%à 5.053,72 points
Francfort - Dax : +2,01% à 13.100,28 points
Londres - FTSE 100 : +2,39% à 5.937,40 points
Milan - FTSE MIB : +1,79% à 19.738,01 points
Lisbonne - PSI 20 : +1,42% à 4.308,44 points
Zurich - SMI : +1,43% à 10.297,80 points
Madrid - IBEX 35 : +1,30% à 7.080,70 points
Amsterdam - AEX : +1,27% à 547,14 points
Bruxelles - Bel 20 : +1,47% à 3,359,38 points

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Bourse : quand le chat n' Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Bourse : quand le chat n’est pas là, les souris... : à lire également

📰 ACTUALITES

Résultats BRED 2023

NOUVEAUTÉ ! La BRED Banque Populaire enregistre un produit net bancaire (PNB) à 1 336 millions d’euros en 2023, en baisse de 14 % par rapport à 2022.

Bourse : quand le chat n’est pas là, les souris... : Mots-clés