Comparatif des App mobiles épargne pour les jeunes, ces FinTechs qui séduisent

De nombreuses fintech tentent de séduire les jeunes actifs afin de les inciter à épargner. Tour d’horizon des propositions avec leurs points forts et leurs points faibles.

Publié le

Être jeune et épargner dans notre société consumériste, pas facile !

Notre société est un paradoxe à elle-seule. Tout nous pousse à consommer, à dépenser davantage d’un côté. De l’autre, l’on ne cesse de rabâcher aux jeunes qu’il faut épargner le plus tôt possible. Car leur vie ne sera pas un long fleuve tranquille. La société leur promet un avenir difficile, avec le chômage, des conditions financières délicates, un chemin de croix pour devenir propriétaire, des retraites de misère... Et l’on tente de pousser nos jeunes à épargner afin de préparer leur avenir. Ces applications mobiles, récentes, tentent de séduire les jeunes afin de leur apprendre à épargner, parfois plus ou moins consciemment, parfois avec plus ou moins d’efficacité.

Applications mobiles de placements ou de constitution d’une épargne

FinTech épargnePour qui ?Proposition/PrincipePoints fortsPoints faibles
CashBee Jeunes avec un capital constitué, même modeste, sans connaissance particulière en épargne Placer son argent de façon simple et conviviale. Soit sur un livret épargne fiscalisé, taux boosté éphémère, ou contrat d’Assurance-Vie. Simplicité d’utilisation, ouverture sur d’autres placements à venir Offre épargne non exclusive, distribué par d’autres intermédiaires, ticket d’entrée élevé pour l’assurance-vie (1.000€)
Mon Petit Placement Jeunes avec un capital constitué, même modeste, sans connaissance particulière en épargne Placer son argent de façon simple et conviviale sur un contrat d’assurance-vie spécialement conçu pour les jeunes actifs. Simplicité, frais au plus bas, liés à la performance du placement. En cas de baisse de rendement, des frais à la performance ont été payés mais, potentiellement, les produits jamais perçus.
' />Moka Jeunes sans capital, n’épargnant pas ou peu, aucune connaissance en matière d’épargne Constitution d’un capital épargne sur la base d’arrondis sur transactions de paiement. Placement de l’épargne constituée. Facteur multiplicateur de l’arrondi, retrait d’argent sans frais 2.99€ de frais/mois. Le premier mois est offert. L’on aurait aimé le contraire, le premier mois payant et tous les autres offerts :)
Yeeld Jeunes sans capital, n’épargnant pas ou peu, aucune connaissance en matière d’épargne Constitution d’un capital épargne sur la base d’arrondis sur transactions de paiement. Programme de Cashback CashBack de 4% chez Amazon sur l’épargne constituée. Multiples scénarios d’incitation à épargner. Frais trop élevés pour les forfaits plus élaborés que la version basique, qui reste gratuite.

Ne pas fonder de trop grands espoirs...

Épargner quand on est jeune, c’est le plus difficile. Dès lors que nous sommes jeunes actifs, nos besoins sont les plus importants à cette période de la vie et nos revenus sont parmi les plus faibles de notre carrière. Donc il convient de ne pas tirer des plans sur la comète, à la mode feuille de tableur. Si j’économise 60€ par mois, dans 10 ans, j’aurai etc. La vie ne fonctionne pas ainsi, heureusement du reste. Vous aurez de nombreux imprévus, prévisibles donc, qui viendront mettre à mal votre plan épargne. Ceci dit, le plus important reste d’épargner régulièrement, c’est un peu comme une hygiène de vie. Parfois quelques écarts, mais l’idée de fond doit rester.

Côté épargne sans risque ? Le livret jeune reste incontournable

Alors, oui, cela fait vieille école, banque avec de la poussière, mais pour les jeunes entre 12 et 26 ans, le livret jeune reste imbattable.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Comparatif des App mobiles Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Comparatif des App mobiles épargne pour les... : à lire également

Comparatif des App mobiles épargne pour les... : Mots-clés