Dynamiser son épargne face à l’inflation ? Si dynamiser revient à prendre plus de risques, c’est que vous n’avez rien compris

Avec une inflation grandissante, ancrée pour durer, les invitations à dynamiser son épargne se multiplient. Entre gestion pilotée, investissements boursiers, crowdfunding et autres plans d’épargne immobiliers, l’exposition aux risques de perte en capital doit toujours rester dans la limite de ce que l’épargnant accepte de perdre. Certains épargnants pourraient se prendre les pieds dans le tapis devant un tel parterre de sollicitations...

Publié le

Ne pas sacrifier son profil d’investisseur sur l’autel de l’inflation !

Du calme ! Oui, aucun placement ou investissement ne protège véritablement votre capital contre l’inflation. Certaines idées reçues sur ce sujet sont toujours relayées, fonds euros, immobilier, OR... Mais ce sont en grande partie des errements journalistiques. L’inflation ne doit pas transformer pour autant un épargnant ayant un profil prudent en un épargnant acceptant un profil dynamique. Tous les conseillers financiers prônant la prise de risques à tout va pour protéger la capital de l’épargnant sont dans l’erreur. L’inflation, qu’elle soit passagère, ou temporairement durable, selon les termes des banques centrales, n’est pas un changement des conditions de marché. L’inflation s’applique à tout ce qui a un prix. Prendre plus de risques afin de tenter de faire grimper un potentiel rendement, c’est également se préparer à potentiellement perdre davantage de capital. Alors, on se calme, et non, on ne dépouille pas son livret A sous prétexte que son taux est de seulement 0.50% pour aller investir sur des ETF MSCI World Index... Ces ETF qui n’ont rien de fonds véritablement diversifiés du reste, mais cela fera l’objet d’un autre article. Par ailleurs, placer 90% de son capital sur des fonds immobiliers, c’est prendre des risques importants. Ne venez pas vous plaindre si le marché de l’immobilier part en vrille avec la remontée des taux d’intérêts.

L’inflation fait son grand retour

Bientôt à 4% ? Ce n’est pas impossible. Jusqu’à quand devra-t-on subir cette hausse des prix ? Si la réponse était certaine, vous pensez bien que nous en serions pas à distribuer des primes de 100 euros indemnité inflation à près de 2 Français sur 3. En zone euro, l’inflation est actuellement de 3.4% (septembre 2021). Avec l’envolée des prix de l’énergie, dont le paroxysme est attendu pour mi-2022, et le manque de matériaux, l’inflation est partie pour un cycle d’au moins deux années. Les épargnants savent bien, qu’avec un tel taux d’inflation, ce ne sont pas les 0.5% du livret A, LDDS, ni même le 1% du LEP ou encore même les 2% de leurs fonds euros qui viendront faire augmenter leur bas de laine. D’où ces incitations, il faut bien le dire, le plus souvent intéressées par ceux qui les font, à scruter du côté de la gestion profilée en assurance-vie, ou encore de prendre davantage de risques, sur les marchés financiers ou le crowdfunding immobilier. Toutefois, certains épargnants avertis pourraient remarquer que certaines SCI vont servir des rendements attractifs, tout en affichant une exposition aux risques en diminution. Un exemple ? La SCI ViaGénérations qui devrait encore publier un rendement 2021 très satisfaisant (> 4.60% au 15 octobre 2021) et affichant pourtant une prise de risque SRI de 2 (sur 7). Comme quoi, s’exposer aux risques pour aller chercher du rendement, il faut avoir le sens de la mesure.

Savoir ce que l’on accepte de perdre, sans penser aux gains potentiels

Dynamiser son épargne, c’est facile, rapide et possible ! Ce n’est en rien le plus compliqué. Mais c’est la dernière étape du processus. Le premier est de savoir combien l’on est prêt à accepter de perdre en capital, en cas de déroulé d’un scénario défavorable. C’est n’est qu’après, qu’il suffira alors de choisir une gestion profilée adaptée à son profil d’investisseur. Pour rappel, voici les différents profils d’investisseur en fonction du niveau de la perte en capital acceptée, et rien d’autre.

Épargnants : connaissez-vous votre profil de risques ?

Proportion maximale acceptée de perte en capitalProfils investisseurs
0% - aucune perte acceptée

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Dynamiser son épargne face à Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Dynamiser son épargne face à l’inflation ? Si... : à lire également

Dynamiser son épargne face à l’inflation ? Si... : Mots-clés