Explosion du chômage en France : hausse de +30.3% sur le 3e trimestre, soit au total 9% de la population active

Sans surprise, le chômage explose en France, et malheureusement ce n’est que le début. Sur 3 mois, ce sont 628.000 personnes enregistrées de plus au chômage, selon les normes internationales BIT, d’après la publication de l’INSEE de ce jour.

Publié le

Annonce

🎁 Trade Republic : 4 % de rémunération de vos liquidités, bonus de bienvenue

Trade Republic : 4 % brut de rémunération sur vos liquidités non investies en bourse. Aucune obligation d’investir. Offre de parrainage Trade Republic. Investir, dépenser et épargner, avec la nouvelle Carte Trade Republic. Mon code T34QSS9C à utiliser pour obtenir votre bonus de bienvenue.

Hausse de +30.3% en 3 mois du nombre de chômeurs (au sens BIT)

Au troisième trimestre 2020, le nombre de chômeurs au sens du BIT atteint 2,7 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 628 000 personnes. Sur le trimestre, le taux de chômage au sens du BIT bondit de 1,9 point, à 9,0 % de la population active , après une baisse de 0,7 point le trimestre précédent. Mais cette hausse (+30.3%) au 3e trimestre est une nouvelle fois liée à un pur effet statistiques. Les demandeurs d’emplois n’ayant, pour la plupart, pas effectué leurs inscriptions durant le premier confinement. Cet effet "rattrapage" accentue donc cette hausse violente. La baisse du chômage au premier semestre n’était bien que liée au confinement, faute d’avoir effectué les démarches administratives.

Baisse du chômage en trompe l’œil sur le premier semestre

Aux premier et deuxième trimestres, la baisse du chômage au sens du BIT était "en trompe-l’oeil". Du fait du confinement, un grand nombre de personnes sans emploi, même souhaitant travailler, n’avaient notamment pas effectué de démarche de recherche active d’emploi et donc ne vérifiaient pas les critères du BIT pour être comptabilisées comme chômeurs. Le troisième trimestre marque un retour à la normale concernant les comportements de recherche et enregistre, de ce fait, une forte augmentation du chômage. Le rebond du chômage sur le trimestre est d’une ampleur inédite depuis que l’Insee le mesure (1975) mais est en partie mécanique, par contrecoup de la baisse en trompe-l’oeil liée au confinement. Sa hausse par rapport à fin 2019 ou sur un an (+0,6 point) témoigne bien toutefois d’une nette dégradation du marché du travail.

La hausse du taux de chômage est plus prononcée pour les 25-49 ans (+2,1 points) et les 50 ans et plus (+1,7 point) que chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+0,9 point). Mais le taux de chômage des jeunes avait déjà augmenté au trimestre précédent, contrairement à celui de leurs aînés. Au total, sur un an, le taux de chômage progresse davantage pour les jeunes (+2,6 points) que pour les autres classes d’âge.

Le taux de chômage des femmes avait plus fortement baissé au premier semestre (–1,2 point) que celui des hommes (–0,8 point). Il rebondit plus fortement pour les femmes au troisième trimestre si bien qu’au total, les taux de chômage des hommes et des femmes sont à nouveau quasiment égaux au troisième trimestre, comme c’était le cas avant-crise.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Explosion du chômage en (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Explosion du chômage en France : hausse de... : à lire également

Explosion du chômage en France : hausse de... : Mots-clés