La France ne va émettre que 260 milliards d’euros de dettes en 2022, soit l’équivalent de celle d’Evergrande

Tout comme en 2021, la France prévoit d’emprunter de nouveau 260 milliards d’euros en 2022. Mais avec la remontée des taux d’intérêt, la dette de la France risque bien de redevenir un sujet d’inquiétude.

Publié le

La France va émettre 260 milliards euros de dettes en 2022

Tableau de bord de la dette française (c) Agence France Trésor

Clin d’œil de l’actualité tant les nombres avancés sont totalement ubuesques, la France va emprunter 260 milliards d’euros à court terme en 2022, selon l’Agence France Trésor (AFT). Cette dette annuelle est équivalente à la dette totale d’Evergrande, le n°2 chinois de la promotion immobilière, dont la pérennité est en question. Ce montant colossal de 260 milliards d’euros est le même que celui emprunté en cette année 2021. Le coût de la dette pourrait exploser en cas de remontée des taux d’intérêt. Au total, à fin juillet 2021, la France était endettée de 2.110.887.072.005 € en titres négociables. La dette totale est évidemment plus conséquente. Une paille.

Un besoin de 292,7 milliards d’euros pour 2022

Le Conseil des ministres a adopté ce mercredi 22 septembre 2021 le projet de loi de finances pour 2022. Le besoin prévisionnel de financement de l’État atteindra 292,7 milliards d’euros, du fait principalement d’un déficit budgétaire de 143,4 milliards d’euros et de 149,8 milliards d’euros d’amortissement de dette à moyen et long terme venant à échéance en 2022. La reprise partielle de la dette de SNCF Réseau ajoutera par ailleurs 3,1 milliards d’euros d’amortissements de dette à financer par l’État en 2022.

(c) Agence France Trésor

Emission de 260 milliards euros de dettes

Ce besoin de financement en 2022 sera couvert par le programme d’émission de titres d’État à moyen et long terme à hauteur de 260,0 milliards d’euros net de rachats 22,3 milliards d’euros de contribution du solde du compte du Trésor 5,0 milliards d’euros de hausse de l’encours des titres d’État à court terme (BTF) 1,9 milliard d’euros d’amortissement de dette covid par la Caisse de la dette publique (v) enfin d’autres ressources de trésorerie pour un montant de 3,5 milliards d’euros sur la base d’une hypothèse de primes nettes des décotes à l’émission d’un montant de 3,0 milliards d’euros.

Un coût de la dette estimé à 38,4 milliards d’euros en 2022

La charge budgétaire de la dette est prévue à 38,4 milliards d’euros, dont 0,8 milliard d’euros de charges d’intérêt sur la dette partiellement reprise de SNCF Réseau. Le plafond de la variation nette, appréciée en fin d’année et en valeur nominale, de la dette négociable de l’État d’une durée supérieure à un an est fixé à 113,7 milliards d’euros.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article La France ne va émettre (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

La France ne va émettre que 260 milliards... : à lire également

📰 ACTUALITES

Résultats BRED 2023

NOUVEAUTÉ ! La BRED Banque Populaire enregistre un produit net bancaire (PNB) à 1 336 millions d’euros en 2023, en baisse de 14 % par rapport à 2022.

La France ne va émettre que 260 milliards... : Mots-clés