La régulation du Bitcoin et des autres cryptomonnaies devient urgente, selon la Banque de France

A l’occasion d’une conférence financière organisée hier à Paris par Europlace, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a mis en garde contre le fait que les cryptomonnaies pourraient menacer la souveraineté monétaire de l’Europe si elles ne sont pas rapidement régulées.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 460€ cumulés au 1er mars 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Les banquiers centraux se réveillent. Le phénomène cryptomonnaie aurait pris trop d’ampleur, mais surtout échappe à tout contrôle réel. Son entrée dans l’économie réelle, à l’instar de l’usage du Bitcoin chez Tesla (probablement contraint de faire volte-face pour des raisons politiques) commence à poser de nombreuses questions, notamment en termes de traçabilité, et de surveillance des réseaux de financement surveillés (blanchiment, terrorisme, etc.).

Les monnaies numériques nationales sont en retard...

C’est l’enseignement de ce cri d’alarme du gouverneur de la Banque de France. Alors que l’Euro Digital n’est toujours pas prêt de sortir, rien encore avant quelques années, les banquiers commencent à s’inquiéter de l’emprise des cryptomonnaies sur les marchés financiers. Il sera temps de réguler. Sauf que, les cryptomonnaies ont été créées pour échapper à la régulation. Les plateformes d’intermédiation seront donc, de leur côté, soumises à régulations de plus en plus restrictives. Ainsi, les premiers pas ont été effectués en Angleterre, et la plateforme Binance ayant refusé la régulation imposée, l’entreprise se trouve interdite d’exercer en Angleterre. Ce n’est qu’un début de cette bataille.

La régulation avance. Binance interdite au Royaume-Uni : «  Binance Markets Limited n’est pas autorisée à exercer une activité réglementée au Royaume-Uni. Cette société fait partie d’un groupe plus large (Binance Group). Et aucune autre entité du groupe Binance n’est titulaire d’une autorisation, d’un enregistrement ou d’une licence au Royaume-Uni  ». La Bourse de cryptomonnaies ne peut pas opérer au Royaume-Uni. La société avait en juin annoncé l’acquisition d’une entité réglementée par la FCA ainsi que des plans pour le lancement de Binance.

Régulation du Bitcoin et consorts dans moins de deux ans

M. Villeroy a déclaré qu’il pensait que l’Union européenne n’avait plus qu’"un ou deux ans" pour établir un cadre réglementaire pour les crypto-monnaies, sous peine de devoir affronter "un risque d’érosion de notre souveraineté monétaire" et un possible affaiblissement de l’euro.

"Je dois insister ici sur l’urgence : il ne nous reste plus beaucoup de temps, un ou deux ans", a déclaré Villeroy. "Tant sur les monnaies numériques que sur les paiements, nous devons, en Europe, agir aussi vite que possible."
Enfin, Villeroy a appelé l’UE "à adopter un cadre réglementaire dans les mois à venir", étant donné le rôle croissant que jouent les crypto-monnaies dans un monde où l’argent liquide a diminué au cours des premiers mois de la pandémie, une tendance qui, selon M. Villeroy, pourrait conduire à une "marginalisation de l’utilisation de la monnaie de banque centrale."

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article La régulation du Bitcoin (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

La régulation du Bitcoin et des autres... : à lire également

📰 ACTUALITES

Résultats BRED 2023

NOUVEAUTÉ ! La BRED Banque Populaire enregistre un produit net bancaire (PNB) à 1 336 millions d’euros en 2023, en baisse de 14 % par rapport à 2022.

La régulation du Bitcoin et des autres... : Mots-clés