Les CGP recommandent la prudence au second semestre 2023

Les CGP recommandent la prudence au second semestre 2023
© stock.adobe.com
Selon l’Observatoire Nortia du Conseil Financier Indépendant, la prudence doit rester de mise pour ce second semestre 2023.

Publié le

La prudence reste de mise

Même si certains indicateurs peuvent inciter à l’optimisme pour la seconde partie de l’année, c’est bien la prudence qui a guidé les choix en matière d’investissement lors du trimestre écoulé. Les principales tendances observées lors du premier trimestre se confirment, et de nouveaux réflexes apparaissent en matière de construction de portefeuille. Construit sur la collecte (versements initiaux et complémentaires) et sur les mouvements d’arbitrage de plus de 2 600 Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) partenaires de Nortia, l’Observatoire brosse un panorama dynamique de leur activité en Assurance-Vie, en compte-titres et en PER.

Il en ressort une certaine prudence dans les choix des CGP en matière d’investissement au regard d’un contexte économique incertain. Ainsi, bien qu’en assurance-vie les unités de compte dominent toujours la collecte brute, elles enregistrent un léger repli au deuxième trimestre en faveur du fonds euros. Coté compte-titres, les fonds monétaires affichent également une collecte en hausse mais laissent tout de même la part belle aux produits structurés, qui continuent de capter la majorité des volumes sur ce périmètre.

« Après l’inflation, maître mot de 2022, c’est désormais davantage la perspective d’une récession qui a préoccupé les investisseurs et cela se ressent sur les marchés, avec une volatilité au rendez-vous. Dans cet environnement, les conseillers en gestion de patrimoine ont été à l’œuvre pour guider leurs clients à atteindre leurs différents objectifs, que ce soit dans le choix de l’enveloppe comme dans la sélection des produits d’investissement » explique Philippe Parguey, Directeur Général de Nortia.

Assurance-vie : une domination des unités de compte à nuancer

En termes de collecte brute, le second trimestre 2023 voit la répartition entre UC et fonds euros s’équilibrer, toujours à l’avantage des UC, qui passent d’un taux record de 69% au premier trimestre à 58% au deuxième. Également, les produits structurés dominent désormais la collecte brute en assurance-vie, avec 25,4% des versements orientés sur ces produits. Cette tendance s’explique par un phénomène majeur : le retour des produits à capital garanti, très prisés des épargnants retail français.

Côté fonds monétaires, la tendance du T1 se confirme : ils s’attribuent davantage de parts de marché et représentent désormais 13,8% de la collecte brute en assurance-vie. Supports d’attente par excellence, peu risqués, les fonds monétaires sont indexés sur les taux des banques centrales et bénéficient donc des hausses de taux effectuées par les instances. Dans ces conditions de marché, les fonds monétaires ont donc trouvé leur public d’investisseurs.

Par ailleurs, les fonds obligataires attirent 19,7% de la collecte, toujours portés par le succès commercial indéniable de nombreux fonds datés. Le segment obligataire retrouve alors de sa superbe après une année 2022 délicate. En complément, les CGP commencent désormais à rechercher d’autres typologies de fonds obligataires, pour faire compléter leur allocation sur ce segment.

Enfin, les fonds actions, compte tenu des incertitudes de marché, restent à un niveau historiquement bas en proportion, en témoignent les 7,8% que représente la classe d’actif.

Compte-titres : des volumes similaires au trimestre précédent

Le second trimestre 2023 continue de mettre à l’honneur la collecte en compte-titres, avec des volumes similaires à ceux observés lors du premier trimestre. Tout d’abord, l’activité des produits structurés sur le compte-titres ne tarit pas. Bénéficiant de conditions de référencement plus souples qu’en assurance- vie, la classe d’actif reste toujours autant sollicitée sur cette partie.

  • Tout comme sur la partie assurantielle, les fonds monétaires affichent une collecte également en hausse en compte-titres ordinaire, bien que dans des proportions plus faibles que les produits structurés.
  • De même, les flux observés sur les actifs obligataires sont en légère baisse, les investisseurs se positionnant davantage en assurance-vie sur cette classe d’actif.
  • Les supports plus dynamiques, à l’instar des actions ou des fonds flexibles dynamiques, s’affichent également en retrait lors de ce second trimestre.
  • Enfin, les fonds mixtes, plus équilibrés, sont pour leur part en légère hausse, profitant du retour du moteur de performance obligataire en portefeuille alors que les fonds de gestion alternative restent sur des niveaux stables.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Les CGP recommandent la (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Les CGP recommandent la prudence au second... : à lire également

📰 ACTUALITES

Résultats BRED 2023

NOUVEAUTÉ ! La BRED Banque Populaire enregistre un produit net bancaire (PNB) à 1 336 millions d’euros en 2023, en baisse de 14 % par rapport à 2022.

Les CGP recommandent la prudence au second... : Mots-clés