Intelligence artificielle : Miracle AI devient la 25e licorne française

Intelligence artificielle : Miracle AI devient la 25e licorne française
© stock.adobe.com
Après une nouvelle levée de fonds de 385 millions d’euros, Miracle AI devient la 25e licorne française.

Publié le

Licorne française : Mistral AI devient la 26e !

La start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle générative vient de boucler une levée de fonds de 385 millions d’euros menée par les fonds américains Andreessen Horowitz et Lightspeed Venture. Sa spécificité est d’avoir choisi l’open source. Gage d’une très forte popularité chez les développeurs.

Le saviez-vous ? Dans le domaine de la finance, une licorne est une jeune société dont la valorisation dépasse le milliard de dollars. Mais pour les jeunes sociétés, dont la valorisation ne peut être effectuée (business model non déployé), cette valorisation est estimée en sommant les différentes levées de fonds. Cela ne veut pas pour autant dire que la société vaut réellement plus d’un milliard de dollars.

Le choix du modèle ouvert

Contrairement à OpenAI, les modèles d’intelligence artificielle développés par Mistral AI sont ouverts (en open source) et peuvent donc être améliorés par n’importe quel développeur dans le monde. «  Les développeurs d’application en IA ont besoin de transformer la tech et donc d’avoir un accès profond à la tech  », estime Arthur Mensch. Meta a aussi fait le choix de concevoir un modèle ouvert, baptisé « Llama ». Son premier modèle, Mistral 7B, a déjà été téléchargé plus de 1 million de fois par des développeurs et a été utilisé dans des produits et projets open source. Un second vient d’être dévoilé.

En plus de ces modèles, Mistral AI a aussi conçu une plateforme dédiée aux développeurs (encore en version bêta) qui héberge ses propres modèles. C’est grâce à cette interface que des applications (des chatbots, des générateurs d’images…) sont ensuite créées. « Les acteurs du secteur bancaire peuvent, par exemple, créer un outil qui analyse des rapports financiers et en fait des résumés », illustre le dirigeant.

Un afflux de financement démesuré

«  Il y a six mois, je ne savais même pas ce qu’était un investisseur  », confie Arthur Mensch, cofondateur et PDG de Mistral AI, start-up française d’intelligence artificielle générative créée en mai dernier. Rien d’étonnant puisque ce dirigeant de trente et un ans est un ancien chercheur chez Google DeepMind, et que ses deux associés, Timothée Lacroix et Guillaume Lample, officiaient chez Meta dans l’équipe chargée des grands modèles de langage (LLM), le type de moteurs derrière les applications comme ChatGPT.

Après les multiples rumeurs de ces derniers jours, la start-up devenue l’un des espoirs européens de l’IA et l’une des voix qui comptent dans le débat sur la régulation du secteur annonce avoir bouclé un tour de table de 385 millions d’euros mené par les fonds américains Andreessen Horowitz et Lightspeed Venture (actionnaire historique) aux côtés d’investisseurs dont Salesforce Ventures, BNP Paribas, CMA CGM, General Catalyst et, selon les informations publiées par Les Echos, Nvidia.

Trop de financement conduit parfois vers de mauvaises décisions

Plusieurs financeurs de la première levée de fonds de 105 millions d’euros annoncée en juin dernier (Bpifrance, La Famiglia, Motier Ventures…) ont remis au pot. « Nous n’avions pas consommé tout l’argent levé en amorçage. Nous avons une énorme traction et nous avons démontré qu’on délivrait vite. Nous voulons accélérer notre ambition », explique Arthur Mensch. L’entrepreneur précise par ailleurs avoir toujours le contrôle du conseil d’administration avec ses associés, espérant ainsi pouvoir s’éviter une crise de gouvernance comme celle qui a récemment secoué son rival californien OpenAI.

Des budgets colossaux dans les serveurs

Comme l’a indiqué Bloomberg il y a quelques jours, les trois fondateurs, qui sont toujours majoritaires, cèdent quelques actions, tout comme les patrons de la licorne Alan (Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin) ainsi que Cédric O, ancien secrétaire d’Etat chargé du Numérique, qui sont cofondateurs mais n’ont pas de rôle opérationnel dans la start-up.

Liste des licornes françaises

La valorisation de Mistral AI n’est pas communiquée mais elle avoisinerait les 2 milliards de dollars, selon Bloomberg. Elle obtiendrait donc le statut de licorne - et ce, dans un temps record pour une société européenne. Elle entre ainsi dans le petit club des licornes françaises, qui a perdu quelques membres ces deux dernières années comme OVH et Deezer qui sont entrés en Bourse. En France, la dernière licorne française remonte à un an : le spécialiste du crédit à la consommation Younited.

# Licornes françaises Année création Secteurs Commentaires Valorisation (en Mds €)
1ALAN2016Assurance santéCette assurance santé digitale a fait bouger les lignes dans un marché qui avait du mal à basculer vers les nouveaux usages du numérique. Progressivement, la start-up a enrichi sa plateforme en proposant de nouveaux services autour de la santé mentale (via le rachat de l’application Jour), de la téléconsultation ou encore la possibilité de commander des lunettes de vue.2.70
2ANKORSTORE2019MarketplaceAnkorstore est une marketplace qui connecte des détaillants indépendants avec des marques. Nicolas Cohen, Nicolas d’Audiffret avaient finds A Little Market, une place de marché de produits faits à la main. Six ans plus tard, la jeune pousse avait été rachetée par Etsy, un groupe américain coté au Nasdaq.1.75
3BACK MARKET2014Marketplace produits reconditiAvec sa marketplace de vente de produits électroniques reconditionnés, Back Market a fait croître la part de l’occasion dans un marché peu éduqué. Elle a commencé par les smartphones, qui restent encore les produits les plus vendus sur le site, mais propose aussi des ordinateurs portables, des tablettes, de l’électroménager, des trottinettes électriques ou encore des drones.5.10
4BLABLACAR2006TransportBlablacar est le leader mondial du covoiturage. La société met en relation les conducteurs et les passagers via sa plateforme et a franchi en 2021 le cap symbolique des 100 millions d’utilisateurs (dont 20 millions en France). Pionnière sur son marché, la start-up a vite attiré les financements. Elle a élargi son activité ces dernières années en lançant un service de bus et cherche à développer le covoiturage domicile-travail.3.30
5CONTENTSQUARE2012Performances WebContentsquare a développé une plateforme qui analyse les mouvements de la souris ou du doigt sur l’écran, le temps passé sur une page, le déplacement à l’intérieur du site, etc. La start-up mesure aussi la performance des contenus (textes, images, vidéos), identifie les produits à promouvoir, aide à choisir leur emplacement et leur prix idéal. La start-up a fait sensation en faisant entrer Softbank à son capital et multiplie les acquisitions pour continuer à grandir.5.00
6DENTAL MONITORING2014Santé dentaireCette start-up a créé un petit appareil en plastique capable de faire « une cinquantaine de clichés intra-oraux » qui sont envoyés en temps réel sur la plateforme de DentalMonitoring. Cette solution permet un bien meilleur suivi des patients et est protégée par plus de 200 brevets déposés. DentalMonitoring se flatte d’être la seule licorne dans le domaine de l’orthodontie .2.20
7DOCTOLIB2013Réservation RDV santéL’application de rendez-vous médicaux s’est avérée cruciale dans la gestion de la campagne de vaccination contre le Covid. Durant la période de la crise sanitaire, elle a fortement développé la téléconsultation, mené une acquisition (Tanker), ainsi que des refinancements auprès de ses investisseurs historiques. Doctolib se développe aussi en Italie et en Allemagne.5.80
8EXOTEC2015RobotiqueExotec cultive sa différence dans l’écosystème. La société est basée à Croix, dans le Nord, et est un bel exemple de start-up industrielle capable de vendre ses petits robots à l’étranger (Japon, Etats-Unis, Allemagne). Elle est dopée par le boom du e-commerce. Outre les robots, elle a développé le Skypicker, un bras robotisé capable d’attraper des produits dans les bacs de stockage, puis de les déposer dans les bacs de préparation de commandes.1.71
9IAD2008ImmobilierIAD s’appuie sur un réseau de 15.000 conseillers indépendants (des mandataires), en grande majorité non issus du secteur de l’immobilier et leur apporte une palette d’outils numériques pour les aider au quotidien. L’entreprise s’est diversifiée dans la gestion locative à la suite du rachat de la start-up Homepilot.1.20
10IVALUA2000Edition de logicielsIvalua a développé des outils destinés à l’amélioration de la performance financière des entreprises grâce la rationalisation des processus achats et l’amélioration des relations avec les fournisseurs. Discrète, cette société s’est tournée très tôt vers les Etats-Unis et fait figure de vétéran dans la French Tech.1.40
11LEDGER2014CryptoLedger a conçu un appareil ressemblant à une clé USB qui permet de sécuriser des cryptomonnaies. A ce jour, la start-up, dont l’usine de production est à Vierzon (Cher), a déjà vendu plus de trois millions de Ledger dans le monde. Elle a également lancé une plateforme d’achat-vente de cryptomonnaies et une carte de paiement. 1.30
12LYDIA2011Paiements entre particuliersPrès de 6 millions d’utilisateurs se servent régulièrement de Lydia pour se rembourser entre eux. Mais depuis quelques années, l’application propose aussi du micro-crédit, de l’épargne, un compte bancaire associé à une carte de paiement, et plus, récemment, de l’investissement d’actions, ETF, cryptomonnaies et métaux. Lydia veut remplacer les banques même si elle n’a pas de licence bancaire. C’est grâce à des partenaires comme les start-up Younited Credit et Bitpanda qu’elle propose divers produits financiers.1.40
13MANOMANO2012Outils de bricolageLa place de marché est spécialisée dans le matériel de bricolage. Elle a vu son activité accélérer nettement pendant les périodes de confinement. Elle a dépassé la barre du milliard d’euros de volume d’activité en 2020. La société est désormais présente dans cinq pays (Belgique, Espagne, Italie, Allemagne et Royaume-Uni) en plus de la France. Et elle s’est développé dans le BtoB avec ManoManoPro, une plateforme destinée aux professionnels pour l’achat de matériel et la rénovation. 2.15
14MIRAKL2011MarketplaceC’est grâce à Mirakl que des e-commerçants peuvent créer des places de marché, modèle popularisé par Amazon, qui intègre des vendeurs tiers. Dans son portefeuille, la start-up compte les Galeries Lafayette, Leroy Merlin ou encore Darty. Mirakl fait encore partie des rares start-up françaises à s’être développée aux Etats-Unis, via un bureau à Boston. Elle est aussi implantée au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et en Australie.2.80
15MISTRAL AI2023Intelligence artificielleMistral AI développe des grands modèles de langage (LLM) en open source, qui sont entraînés sur des montagnes de données, ainsi que des outils qui permettent de les intégrer dans les infrastructures des entreprises. Et ce par fonction (service clients, marketing…) ou spécialisation (exploration d’une base de connaissances…). La jeune société tricolore, qui cible aussi bien les grands comptes que les start-up, est la start-up qui a accédé le plus rapidement au statut de licorne dans l’histoire de la French Tech (à peine 7 mois !). 2.00
16PAYFIT2015Editeur logiciels paie des PMECette pépite édite un logiciel de paie et de solutions RH pour les petites et moyennes entreprises. Elle a développé son propre langage de programmation qui permet à n’importe quelle société d’intégrer les réglementations sociales sans avoir besoin de coder. Elle s’est attaquée à un marché très concurrentiel avec des géants comme ADP et d’autres jeunes sociétés comme Silae.1.82
17QONTO2017Banque pour indépendants et PMAlors que N26 et Revolut sont focalisés sur les particuliers, Qonto a fait le choix de s’adresser aux PME. Son offre bancaire est composée de services basiques (compte, carte physique et virtuelle, virement…) mais aussi des modules de comptabilité ou de gestion de notes de frais. Comme de nombreuses fintech, Qonto n’a pas de licence bancaire ou d’agrément d’établissement de crédit, ce qui ne l’empêche pas de proposer du prêt grâce à son partenaire October. 4.40
18SHIFT TECHNOLOGY2013Intelligence artificielleShift Technology développe des solutions qui permettent d’automatiser un maximum de tâches et processus dans l’assurance IARD (incendies, accidents et risques divers) et santé grâce à de l’intelligence artificielle. Elle a commencé par la détection de fraude avant d’optimiser la gestion de sinistres, ou encore la détection de délits financiers. La société a développé des technologies de de pointe grâce à ses nombreux ingénieurs spécialisés dans l’IA et ouvert un centre d’intelligence artificielle dédié à l’assurance en France.1.80
19SORARE2018Jeu de cartes numériquesSorare est un jeu de collection de cartes numériques de joueurs de football qui servent à participer à des compétitions en ligne. Les cartes, qui sont basées sur la blockchain, sont vendues aux enchères sur le site de la start-up et sont en édition limitée. Après le football, elle s’est attaquée au basketball et au baseball. La start-up se rémunère sur la vente de cartes sur son site, dont une partie (entre 5 % et 15 %) est reversée aux clubs avec qui des accords ont été signés.3.80
20SPENDESK2016Editeur de logiciels pour les Au début de son aventure, Spendesk proposait une carte bancaire adossée à une application de gestion des notes de frais très simple à utiliser. L’offre de Spendesk s’est progressivement étoffée à tous types de dépenses en entreprises et des fonctionnalités plus poussées ont été développées comme la gestion des factures fournisseurs, du reporting, et de la précomptabilité. Avec cette palette d’outils, Spendesk cible les entreprises de 50 à 1.000 salariés tandis que certains concurrents comme Jenji et Mooncard vise plutôt les grandes entreprises ou organismes publics. 1.40
21SWILE2016Titres restaurant et cadeauxAvant d’être rebaptisée Swile, la start-up montpelliéraine s’appelait Lunchr et proposait une carte de titre-restaurant. Depuis, elle propose des titres-cadeaux et titres mobilité disponibles sur la même carte et une application d’engagement salariés (création de sondages, messagerie…). Après s’être développée en France, Swile s’est implantée au Brésil, un des plus gros marchés du titre-restaurant dans le monde. Fin 2022, elle a racheté Bimpli, filiale du groupe BPCE, créant ainsi un poids lourd de l’avantage salariés en France.3.80
22VEEPEE2001Ventes en ligneVeepee (ex Ventes Privées) est un site e-commerce qui aide les marques à écouler leurs stocks, comme Showroom Privé et The Bradery (propriété de Showroom Privé depuis mi-2022). Elle fait partie des licornes les plus développées à l’international. 3.40
23VESTIAIRE COLLECTIVE2009Second main de luxeVestiaire Collective n’est pas la plus jeune des licornes françaises mais elle fait partie des plus connues à l’étranger. Sa plateforme de prêt-à-porter de luxe de seconde main est bien implantée en Asie et aux Etats-Unis, son premier marché. Elle n’est donc pas en concurrence avec le lituanien Vinted, bien développé en Europe, et qui propose surtout des produits plus bas de gamme. A noter que l’actuelle directrice de la mission French Tech, Clara Chappaz, est l’ancienne directrice commerciale de Vestiaire Collective.1.45
24VOODOO2013Jeux pour mobilesVoodoo s’est fait un nom dans le jeu vidéo mobile en devenant la référence mondiale du créneau de « l’hypercasual games » - c’est-à-dire des titres très faciles à prendre en main et dont les parties n’excèdent pas quelques minutes. A ne pas confondre donc avec les jeux « casual » - ce qui englobe notamment les hits « Candy Crush » ou « Angry Birds » -, un autre pan du secteur des jeux vidéo mobiles qui est plus mature économiquement. Si son nom demeure peu connu du grand public, l’éditeur est derrière les jeux Paper.io, Helix Jump, Balls VS Blocks.1.70
25YOUNITED CREDIT2012Crédit à la consommationYounited Credit est un spécialiste du crédit à la consommation qui propose des produits en direct comme Cetelem et Cofidis mais aussi via des partenaires marchands (Apple), télécoms (Free) ou encore financiers (Orange Bank, Fortuneo...). La fintech est présente dans cinq pays européens, dont la France, ce qui lui permet de toucher 60 % de la population du Vieux Continent.1.10
Liste acutalisée au 01/12/2023

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Intelligence artificielle : Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Intelligence artificielle : Miracle AI devient... : à lire également

Intelligence artificielle : Miracle AI devient... : Mots-clés