Le CAC40 a passé tous les jours de cette semaine dans le rouge pour cumuler 3.048 % de baisse, objectif récession !

Comme attendu en fin de semaine dernière, les investisseurs comprennent enfin que le pic d’inflation passé, les vrais soucis vont arriver, avec la chute de l’activité économique qui va suivre...

Publié le

Que du rouge ! Et c’est n’est pas un primeur bordelais !

Sans surprise, la baisse des marchés actions anticipée la semaine passée est bien arrivée. Les investisseurs actions arbitrent désormais en partie pour les marchés obligataires, puisque le train de hausse des taux d’intérêts semble se freiner sur ses points hauts. Toutefois, la BCE, toujours en retard d’un train par rapport à la FED, poursuit sa politique de hausse graduelle de taux. La récession est désormais le scénario anticipé par les investisseurs. Ce n’est pas un risque majeur pour le marché actions, son ampleur en revanche sera déterminante. Les indicateurs avancés d’activité (PMI) sont d’ailleurs effectivement en chute en zone Euro. La France n’est plus une exception, le seuil des 50 est enfoncé pour le mois de juin, signe que l’activité devrait être est en forte baisse dans les stats officielles dans les semaines à venir. "Les indicateurs avancés pointent dans la même direction et confirment le ralentissement économique général", relève Christophe Boucher, directeur des investissements d’ABN AMRO Investment Solutions.

La France connaît en juin 2023 la plus grande contraction de son activité économique depuis février 2021

La France connaît en juin 2023 la plus grande contraction de son activité économique depuis février 2021 (c) FranceTransactions.com / stock.adobe.com

De belles gamelles...

  • Siemens Energy s’effondre en bourse de 33,08%, en queue du Stoxx 600, le groupe ayant averti vendredi que l’impact des problèmes de qualité dans sa division Siemens Gamesa, fabriquant des turbines éoliennes, se ferait sentir pendant des années et n’était pas encore quantifiable.
  • L’action SES Imagotag, en chute de 52,04%, poursuit sa dégringolade amorcée hier par la publication d’une note par Gotham City Research estimant trompeurs les comptes financiers du groupe d’étiquetage électronique.

Le Stoxx 600 est tiré par les secteurs défensifs sur fond d’inquiétudes sur la croissance, les trois secteurs affichant les meilleures performances étant la santé, en hausse de 0,69%, la consommation non cyclique (+0,29%) et les équipements de services publics (+0,17%).

Le pétrole moins cher

Les craintes sur l’activité entraînent le brut à la baisse, malgré la diminution surprise des volumes de pétrole stockés aux Etats-Unis, signal d’une offre contrainte. Le Brent perd 1,40% à 73,10 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule de 1,61% à 68,39 dollars.

Et donc ?

Pour le moment, pas de panique. Cette baisse reste saine et dans des volumes faibles, donc pas de tendance pour le moment. Toutefois, si la semaine prochaine, les baisses continuent, il faudra envisager de se protéger d’une descente sous les 7000 points. De leur côté, les bulles spéculatives sur l’IA et les autres secteurs à la mode ne semblent pas être vraiment impactées pour le moment. Toutefois, les messages de craintes concernant cet engouement se multiplient... Quand monsieur tout le monde s’intéresse aux valeurs IA, c’est qu’il est temps de les vendre...
Le Bitcoin de son côté flirte avec les 30.000$ sur fond de spéculation suite à la demande d’autorisations de lancement d’ETF Bitcoin. Rien de bien nouveau, mais sur les cryptos, il en faut peu pour exciter les investisseurs.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Le CAC40 a passé tous les Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Le CAC40 a passé tous les jours de cette... : à lire également

🏛️ BOURSE

Résultats Eiffage 2023

Eiffage a publié un chiffre d’affaires 2023 de plus de 21,8 milliards d’euros, en hausse de 7,4% à structure réelle par rapport à 2022 et de 6,3% à périmètre et change constants.

Le CAC40 a passé tous les jours de cette... : Mots-clés