Le CAC40 fume, il est trop taux pour s’emballer !

Le CAC40 fume, il est trop taux pour s'emballer !
© stock.adobe.com
Les indices boursiers sont haussiers sur le long terme, c’est un fait. Toutefois certaines hausses sont plus que suspectes, voire délirantes.

Publié le

Annonce

🎁 Trade Republic : 4 % de rémunération de vos liquidités, bonus de bienvenue

Trade Republic : 4 % brut de rémunération sur vos liquidités non investies en bourse. Aucune obligation d’investir. Offre de parrainage Trade Republic. Investir, dépenser et épargner, avec la nouvelle Carte Trade Republic. Mon code T34QSS9C à utiliser pour obtenir votre bonus de bienvenue.

Anticipation de baisse des taux d’intérêts : il est trop taux pour s’emballer ! (ce n’est pas une faute d’orthographe, inutile de m’adresser de multiples courriels).

Des anticipations de baisse de taux trop optimistes !

Sans surprise, le récent rally haussier sur le CAC40, essentiellement lié à LVMH, s’est fait dans le vide sidéral, moins de 1 milliard d’euros de volume de transactions. C’est désormais le retour à la vraie vie, avec le discours plus rationnel d’une stabilité des taux d’intérêts actuels.

Aux USA, retour rapide à la vraie vie

L’indice S&P 500 a reculé de 1,6 % et le NASDAQ 100 a plongé de 1,9 %, sous l’effet de la faiblesse des Sept Magnifiques. Alphabet a chuté de 7,5 % après avoir manqué les attentes concernant les ventes de publicité, tandis que les six autres ont chuté de 1,9 % à 2,5 %. Une perte au quatrième trimestre et l’effondrement de 37,5 % du cours de l’action de New York Community Bancorp ont suscité des inquiétudes parmi les investisseurs quant à un retour potentiel des tensions dans le secteur bancaire régional américain. Le SPDR S&P Reginal Banking ETF a chuté de 5,9 %. La minimisation par Powell de la possibilité d’une baisse des taux en mars a également légèrement pesé sur le sentiment.

Taux d’intérêt

Du côté des experts de Saxo Banque, le constat est ainsi : les obligations d’État ont terminé la séance en ordre dispersé avant la décision du FOMC aujourd’hui. Le rendement à 10 ans a baissé de 4 points de base à 4,03 %, tandis que le rendement à 2 ans a augmenté de 2 points de base à 4,33 %. Un nombre d’offres d’emploi plus important que prévu et une hausse de la confiance des consommateurs du Conference Board à son plus haut niveau depuis décembre 2021 ont eu peu d’impact sur le marché.

Les rendements du Trésor ont chuté dans la matinée de New York suite à une augmentation inattendue de l’emploi ADP en janvier, associée à de nouvelles inquiétudes concernant la santé des banques régionales, ramenant le rendement à 10 ans sous la barre des 4 % pour s’échanger autour de 3,96 %. Après la déclaration du FOMC et les allusions de Powell lors de la conférence de presse suggérant qu’une réduction en mars n’était pas encore à l’ordre du jour, le rendement à 10 ans a rebondi mais a plafonné à 4 % à plusieurs reprises. Les investisseurs ont pris note de l’optimisme de Powell concernant la tendance désinflationniste et de sa confirmation d’une discussion sur la réduction de l’assouplissement quantitatif lors de la réunion. Le rendement à 10 ans a chuté de 12 points de base à 3,91 %, clôturant au niveau le plus bas, signalant de forts achats vers la clôture du marché.

Pétrole

Le prix du pétrole brut a fortement chuté en raison des signes d’augmentation de la production américaine et de la hausse des stocks américains. Les données de l’EIA ont montré que les stocks commerciaux aux États-Unis ont augmenté de 1,23mbbl la semaine dernière, la première augmentation en trois semaines, bien que le hub de Cushing ait connu une baisse. Le refus de Powell de réduire les taux d’intérêt en mars a également assombri les perspectives de la demande. Néanmoins, le pétrole a clôturé le mois en hausse, compte tenu de l’escalade géopolitique. L’or a progressé grâce à la baisse des rendements du Trésor, mais le renforcement du dollar l’a ramené à 2 040 dollars.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Le CAC40 fume, il est trop Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Le CAC40 fume, il est trop taux pour s’emballer ! : à lire également

🏛️ BOURSE

Résultats Eiffage 2023

NOUVEAUTÉ ! Eiffage a publié un chiffre d’affaires 2023 de plus de 21,8 milliards d’euros, en hausse de 7,4% à structure réelle par rapport à 2022 et de 6,3% à périmètre et change constants.

Le CAC40 fume, il est trop taux pour s’emballer ! : Mots-clés