Quelles sont les actions françaises les plus rentables ?

Quelles sont les actions françaises les plus rentables ?
© stock.adobe.com
Liste des rendements des actions du CAC40 pour l’année 2023

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre épargne sans risque du moment

Placez votre argent sans risque ! Sans changer de banque, sans avoir à ouvrir un compte courant Monabanq, le compte rémunéré Rentabilis Monabanq (Crédit Mutuel Alliance Fédérale) est sans contrainte. Totalement gratuit. Le taux proposé est de 5 % brut durant 3 mois, jusqu’à 150.000 € de dépôt. Totale liberté pour votre capital. Calcul des intérêts au jour le jour.

Depuis 1990, la performance moyenne du CAC 40 s’élève à +6,5 % par an. Cette performance est fortement variable selon les secteurs et les valeurs qui composent le CAC 40.

Investir en actions : les dividendes font toute la différence

Beaucoup de médias avancent que les placements en actions permettent de bénéficier des rendements les plus élevés sur le long terme. Cette assertion est fausse, tout dépend des périodes de référence choisies ! La notion de long terme est toute relative. Rares sont les investisseurs qui placent leur argent sur 50 ans ! Il faut raison garder. Un horizon de 10 années semble largement suffisant pour évoquer le long terme et ainsi pouvoir comparer avec d’autres placements de long terme (Obligations, Immobilier, SCPI, fonds, Private Equity, etc.). En se fixant ces bornes, les investissements en actions ressortent les plus rentables, uniquement grâce à leurs dividendes. Si l’investisseur ne mise que sur les variations des cours, il sera perdant. Ainsi, la conclusion à retenir étant que pour gagner en bourse sur le long terme, il faut impérativement se focaliser sur les dividendes, et non pas uniquement les variations erratiques des cours des titres.

Quelles actions servent les meilleurs rendements ?

Cette feuille est disponible sur Google Sheets. Elle permet à l’investisseur de suivre son portefeuille avec une actualisation des cours des actions du CAC40. Il convient d’indiquer son propre prix de revient de chacun de ses titres afin de connaître le taux de rendement de son investissement. Le taux de rendement publié par les médias n’étant qu’une indication pour les particuliers investisseurs, mais en aucun cas la réalité. Il faut tenir compte des frais !

Vous avez dit rendement ? Comment calculer le rendement d’une action ? Question basique : il existe de multiples définitions du rendement des actions. Pour un particulier investisseur en bourse, le plus pertinent pour effectuer le calcul du rendement d’une action est une simple division du dividende perçu par le prix de revient d’achat d’une action (prix de revient d’achat et non pas le cours de l’action). Ce rendement pourra être net sur un PEA et brut sur un compte-titres ordinaire.

Depuis 1990, la performance moyenne du CAC 40 s’élève à +6,5 % par an. Cette performance est fortement variable selon les secteurs et les valeurs qui composent le CAC 40. A ces différences de performances, s’ajoute une différence des dividendes versés par les sociétés au sein de l’indice. Les investisseurs ont donc souvent un arbitrage à faire entre performance de prix et rentabilité en dividendes.

Le luxe, premier secteur du CAC40, mais pas le plus rentable

Le secteur du luxe (qui regroupe LVMH, Hermès, Kering et l’Oréal), pèse à lui seul un tiers de l’indice boursier. Il est suivi par le secteur de l’énergie ou assimilé (Total Energies, Air Liquide, Schneider Electric) et de la santé. Par ailleurs, il est important de noter que les 6 valeurs les plus importantes de l’indice, qui représentent tout juste 15% des entreprises du CAC 40, pèsent plus de 45% de la capitalisation de l’indice. L’étude des évolutions du CAC 40 passe donc essentiellement par l’étude de certaines valeurs clés pour comprendre par quels mécanismes l’indice varie dans le temps.

Le CAC 40, les plus belles gamelles

Depuis 1990, la performance moyenne annuelle du CAC 40 est de + 6,5 % par an. Les années sombres font plonger largement l’indice parisien : 2008 (-39 %), 2002 (-35 %), 2001 (-25 %), 2011 (-16.95 %), 2018 (-10.95 %), 2022 (-9.5 %) . Cela démontre que les corrections sur le CAC 40 sont fortes (rappel : 10 % de baisse est plus élevée en nombre de points que 10 % de hausse). D’un point de vue purement statistiques, il y a plus de deux chances sur trois que le CAC 40 évolue entre -14% et +27% sur une perspective d’un an.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Quelles sont les actions (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Quelles sont les actions françaises les plus... : à lire également

🏛️ BOURSE

Résultats Eiffage 2023

Eiffage a publié un chiffre d’affaires 2023 de plus de 21,8 milliards d’euros, en hausse de 7,4% à structure réelle par rapport à 2022 et de 6,3% à périmètre et change constants.

Quelles sont les actions françaises les plus... : Mots-clés