WeWork : 47 milliards de dollars perdus, une perte moyenne de 26,1 millions par jour

WeWork : 47 milliards de dollars perdus, une perte moyenne de 26,1 millions par jour
© stock.adobe.com
Valorisée 47 milliards de dollars en 2018, la société WeWork a annoncé sa faillite, bousculant un nouveau record de perte de capitalisation boursière en aussi peu de temps.

Publié le

🏆 Où acheter ou vendre de l’or métal ?

⚠️ Il est primordial de s’adresser à un professionnel renommé pour toute acquisition ou vente d’or métal. Les arnaques étant malheureusement nombreuses sur ce marché de l’or. Il est désormais possible d’acquérir de l’or métal en ligne, de façon sécurisée. De notre côté, nous recommandons de vous adresser à un professionnel ayant pignon sur rue. Ainsi la maison Godot & Fils, exerce depuis 1933. Cette entreprise est l’expert français du négoce des métaux précieux et de la numismatique, et l’une des plus anciennes enseignes françaises sur le marché de l’or et de l’argent. Une valeur sûre !

WeWork dans le Top 5 des faillites les plus rapides

WeWork a perdu en moyenne 26,1 millions de dollars de capitalisation boursière par jour depuis son plus haut historique. Cela constitue l’une des destructions de valeur les plus rapides de l’histoire du capitalisme, selon l’analyse du broker XTB. La faillite de WeWork est survenue moins de cinq ans après que l’entreprise de solutions d’espace de bureaux a eu été valorisée à 47 milliards de dollars, à la suite de l’investissement de plusieurs millions de dollars du financier japonais SoftBank.

26,1 millions de dollars par jour

Cette perte de 26,1 millions de dollars par jour place WeWork dans le top 5 des entreprises ayant connu la chute la plus rapide et la destruction de valeur la plus spectaculaire. XTB a identifié trois sociétés qui sont tombées plus rapidement, à commencer par Enron. La capitalisation boursière de celle-ci est partie en fumée, passant de 70 milliards de dollars à zéro en l’espace de 12 mois, sur fond d’allégations de fraude comptable.

Daniel Gravier, directeur général de XTB France, a déclaré : «  Ce qu’il faut retenir de ces données, c’est que si la baisse des valorisations est largement imputable à l’entreprise et à sa direction, l’augmentation qui précède le pic est quant à elle dictée par les investisseurs. On peut se demander si les investisseurs qui ont fait grimper l’action de ces entreprises ne regrettent pas aujourd’hui de ne pas avoir fait davantage de recherches, un élément fondamental de toute décision d’investissement. »

Enron et Theranos, FTX

L’effondrement le plus rapide parmi le "top 5" de XTB est celui de FTX, la plateforme d’échange de crypto-monnaies fondée par l’entrepreneur Sam Bankman-Fried qui a mis moins de 12 mois à passer du statut de héros à celui de zéro. Comme Enron et Theranos, FTX s’est effondrée à la suite d’allégations de fraude, ce qui a accéléré la chute de l’entreprise.

«  Heureusement pour les investisseurs particuliers, FTX et Theranos n’ont jamais été cotées en bourse, les actions n’étaient donc pas accessibles au grand public. Leurs valorisations ont été déterminées par des investisseurs institutionnels qui ont acheté ces actions avant leur introduction en bourse. Cela montre que même les plus grands investisseurs peuvent se tromper  » a averti Antoine Andreani, analyste marché senior chez XTB France.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article WeWork : 47 milliards de (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

WeWork : 47 milliards de dollars perdus, une... : à lire également

WeWork : 47 milliards de dollars perdus, une... : Mots-clés