Notifications Mon Epargne

Pour ne rien rater des meilleures offres épargne à venir diffusées sur Mon-Epargne.com, inscrivez-vous aux notifications ! C’est gratuit, désinscription facile.

Immobilier locatif : quelles perspectives pour 2022 ?

Malgré la crise sanitaire, le marché de l’immobilier en France se porte bien. Pandaloc dévoile ses perspectives 2022 concernant le marché de l’immobilier locatif. L’optimisme règne.

© stock.adobe.com

Publié le

Un marché de l’immobilier toujours autant résiliant

Malgré la crise sanitaire, le marché de l’immobilier en France se porte bien. Le nombre de ventes immobilières dans l’ancien explose malgré des prix en forte hausse, les taux atteignent le niveau le plus bas jamais connu et le marché du logement se dévoile très dynamique. Une chose est certaine : les Français continuent d’investir dans l’immobilier. Pandaloc dévoile ses perspectives 2022 concernant le marché de l’immobilier locatif.

La fin de la flambée des prix immobiliers en France ?

En 2021, les prix immobiliers ont continué de grimper dans toute la France (6% sur un an). Paris a été l’exception. Selon le dernier baromètre de MeilleurAgent, les prix ont connu une baisse d’1,2 % depuis le début de l’année. En région, les prix immobiliers ont augmenté de 8,8% sur un an, au 1er décembre 2021. Cette hausse est principalement due à la flambée des prix des maisons (+ 9,4 %). Mais la fin de la flambée des prix immobiliers en France n’est pas pour tout de suite. La raison principale est que la hausse des prix immobiliers, comme des autres actifs financiers, est tirée par la politique monétaire ultra expansionniste des banques centrales. Pour l’instant, la BCE a prévenu qu’elle ne changerait pas de politique en 2022. Concrètement, cela veut dire que les taux d’intérêt vont rester scotchés à presque rien et que cela va alimenter la hausse des prix immobiliers.

Crédit immobilier : le coût relatif des crédits immobiliers atteint un nouveau record, et continue d’augmenter 4 fois plus vite que les revenus

Crédit immobilier : le coût relatif des crédits immobiliers atteint un nouveau record (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com


Pour 2022, il y a 2 phénomènes à prendre en compte : les disparités régionales et le resserrement du crédit immobilier. Dans la capitale, on s’attend à des prix immobiliers qui vont se stabiliser et s’homogénéiser entre arrondissements : dans le 19e ou le 20e, les prix vont augmenter afin de s’aligner sur les quartiers les plus chers. Tandis qu’en région, les prix de l’immobilier vont continuer leur flambée.

Vers une stagnation des loyers ?

Les prix immobiliers et les loyers sont décorrélés. Les loyers sont encadrés et ne peuvent pas flamber autant que les prix. L’IRL (indice de référence des loyers) qui sert de base pour la révision annuelle des loyers en clairement en progression selon l’INSEE depuis quelques mois. La cause principale de la remontée de l’inflation est la forte hausse des prix de l’énergie et des matières premières qui ne va pas cesser dans les prochains mois.

Encadrement des loyers, vers une généralisation ?

Cependant, avec l’encadrement des loyers qui s’applique à toutes les zones tendues et le dispositif du plafonnement des loyers qui s’étend à plusieurs villes de France, la hausse des loyers est de plus en plus contrôlée. En 2021, le plafonnement des loyers s’est étendu. Après Paris et Lille, elle s’applique désormais à Lyon, Villeurbanne et 9 autres communes de Seine-Saint-Denis. Ce qui veut dire que les loyers de ces villes-là ne peuvent donc plus dépasser un montant de loyer de référence majoré. Courant 2022, Bordeaux et Montpellier sont les prochaines sur la liste à appliquer le plafonnement.

L’immobilier neuf, un investissement intéressant en 2022 ?

Investir dans le neuf permet de bénéficier de plusieurs avantages : une réduction d’impôts, des économies sur les frais de notaires, les travaux à prévoir, la transformation énergétique…Avec le prolongement de la loi Pinel jusqu’en décembre 2022, les investisseurs sont incités à acheter dans le neuf. De plus, la transformation énergétique a un grand impact sur la location. Les nouvelles réglementations thermiques permettent de réaliser des économies d’énergie face à des prix qui augmentent. Par ailleurs, certains logements trop énergivores seront interdits d’augmenter leur loyer à partir du 25 août 2022, et de louer à partir du 1er janvier 2023 si les travaux ne sont pas effectués. Depuis la pandémie, le besoin de confort, d’espace extérieur, de luminosité et d’isolation sont des nouveaux critères pour les locataires. Investir dans le neuf permettrait de mieux répondre à une demande croissante.


Pandaloc est une plateforme de gestion locative automatisée. Propriétaires (payant le service) et locataires peuvent louer un logement de façon simple, instantanée et sécurisée via Pandaloc.

Vos Avis

Vos avis : Immobilier locatif : quelles perspectives pour 2022 ?

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Immobilier locatif : quelles Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Immobilier locatif : hausse des loyers plafonnés à 2.48% (IRL), l’immobilier un investissement anti-inflation ? Pas vraiment

L’immobilier locatif, un investissement anti-inflation ? Voici encore de quoi alimenter la polémique. L’IRL pour le premier trimestre 2022, fixant (...)

Immobilier : la France manque de logements ? Plus de 3 millions de logements vacants en 2021 (soit 8.3% du parc immobilier)

La France manque cruellement de logements disponibles, il faudrait en construire 200.000 par an, et pourtant, plus de 8% de son parc immobilier (...)

Immobilier : quelle est la proportion de propriétaires en France en 2021 ?

L’INSEE a publié sa dernière étude sur les logements en France, en retraçant l’évolution de 1982 à 2021. La France n’est pas le pays de propriétaires (...)

Immobilier neuf : est-ce encore le bon moment pour acheter ?

Les taux des crédits immobiliers grimpent, les conditions d’octroi des prêts immobiliers changent au 1er janvier 2022, est-ce encore le bon moment (...)

Immobilier : un marché toujours aussi fou, record de volume, des prix au zénith, jusqu’à quand ?

Le marché de l’immobilier est en totale lévitation, aucune accroche rationnelle, les prix explosent et les Français s’arrachent le moindre bien mis (...)

Investissement immobilier : la crise sanitaire n’a rien changé pour 75% des investisseurs

Une crise sanitaire ? Quelle crise ? Le Covid-19 n’aurait rien changé aux projets des investisseurs immobiliers. C’est du moins ce qui ressort d’un (...)

Bulle immobilière : Paris en zone rouge, loin devant New-York ou Londres, selon UBS

La présence d’une bulle immobilière sur Paris n’est en rien une surprise. L’indicateur UBS de risque de bulle immobilière, appliqué à 25 grandes (...)

Immobilier neuf : les offres promotionnelles se multiplient, plusieurs milliers d’euros à la clé, car les ventes chutent...

Signe supplémentaire que le marché de l’immobilier est sur le point de changer de tendance, la chute des ventes des biens en immobilier neuf. Les (...)

Prêt à Taux Zéro (PTZ) : prolongation à l’identique jusqu’à fin 2023

Sans surprise, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) sera bien reporté en l’état jusqu’à fin 2023. L’année 2022, anticipée comme étant une année charnière pour (...)