Notifications Mon Epargne

Pour ne rien rater des meilleures offres épargne à venir diffusées sur Mon-Epargne.com, inscrivez-vous aux notifications ! C’est gratuit, désinscription facile.

Immobilier : un marché toujours aussi fou, record de volume, des prix au zénith, jusqu’à quand ?

Le marché de l’immobilier est en totale lévitation, aucune accroche rationnelle, les prix explosent et les Français s’arrachent le moindre bien mis sur le marché. Si l’on pouvait penser que l’inflation allait calmer la donne, les Notaires de France indiquent que verser de l’huile sur le feu ne ferait pas mieux...

© stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Le marché de l’immobilier en France est en lévitation

Du total hors-sol ! La dernière note de conjoncture des Notaires de France est édifiante, le marché de l’immobilier est une véritable bouilloire. Qui n’a pas une connaissance qui n’a pas vendu son bien immobilier en 48 heures chrono ? Des achats effectués en cash, parfois sans même effectuer de visite. Ce n’est plus un marché dynamique, c’est une bulle !

(c) Notaires de France


Afin de pondérer ce propos, il faut remarquer que la France n’est pas le seul pays à subir cet engouement pour la possession de biens immobiliers. Vous aurez remarqué qu’il s’agit bien de posséder les biens en direct. En effet, si le marché de la pierre-papier se porte bien, il est loin de s’enflammer. Non, les Français veulent détenir du tangible, car l’hiver arrive... L’hiver cette année, ce ne sera pas, espérons-le, un virus, mais bien l’inflation. Et cette sale bête fait peur aux Français. Les plus anciens se rappellent des dévaluations, et tout serait fait pour détenir des biens tangibles. Pensez donc aux forêts, susurre un investisseur vert.

Records sur records pour les volumes de transactions

À fin août 2021, le volume de transactions de logements anciens en cumul sur les douze derniers mois dépasse, une fois encore, le volume record du mois précédent, avec 1 208 000 transactions, en hausse de 23 % sur un an. La très forte fluidité du marché depuis la fin de la première période de confinement et la mise en place efficace d’amortisseurs économiques et sociaux ont permis aux Français d’accélérer ou de concrétiser leur projet immobilier, expliquant les niveaux historiquement hauts observés à la fin de l’été 2020.

(c) Notaires de France

Des prix... Hallucinants... Et ce n’est pas fini !

(c) Notaires de France


Côté prix, aucun commentaire à faire, si ce n’est que c’est du grand n’importe quoi. Mais en période de bulle, rien n’y fait, tant qu’une alerte n’a pas été lancée par les médias influents, ce sera la flambée des prix. Le marché de l’immobilier est auto-prophétique. Les prix pratiqués ne sont jamais corrélés avec la valeur des biens. Ce n’est pas un souci pour les Français qui sont rentrés sur le marché de l’immobilier. Les prix s’envolent, ils peuvent vendre pour acheter. Le seul souci reste pour celles et ceux qui souhaitent entrer sur le marché. Les primo-accédants mis hors jeu. Les médias propulsent des listes de villes où il ferait acheter. Mais évidemment, ce sont des villes où les vendeurs sont plus nombreux que les acheteurs.

Indices Notaires-Insee

La méthode de calcul des indices Notaires-Insee repose sur des modèles économétriques qui décomposent le prix d’un logement selon ses principales caractéristiques (localisation, taille, confort, etc.) de façon à s’affranchir au mieux des effets de structure susceptibles de faire varier les prix d’un trimestre sur l’autre.

Vos Avis

Vos avis : Immobilier : un marché toujours aussi fou, record de volume, des prix au zénith, jusqu’à quand ?

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Immobilier : un marché toujours Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Immobilier locatif : hausse des loyers plafonnés à 2.48% (IRL), l’immobilier un investissement anti-inflation ? Pas vraiment

L’immobilier locatif, un investissement anti-inflation ? Voici encore de quoi alimenter la polémique. L’IRL pour le premier trimestre 2022, fixant (...)

Immobilier locatif : quelles perspectives pour 2022 ?

Malgré la crise sanitaire, le marché de l’immobilier en France se porte bien. Pandaloc dévoile ses perspectives 2022 concernant le marché de (...)

Immobilier : la France manque de logements ? Plus de 3 millions de logements vacants en 2021 (soit 8.3% du parc immobilier)

La France manque cruellement de logements disponibles, il faudrait en construire 200.000 par an, et pourtant, plus de 8% de son parc immobilier (...)

Immobilier : quelle est la proportion de propriétaires en France en 2021 ?

L’INSEE a publié sa dernière étude sur les logements en France, en retraçant l’évolution de 1982 à 2021. La France n’est pas le pays de propriétaires (...)

Immobilier neuf : est-ce encore le bon moment pour acheter ?

Les taux des crédits immobiliers grimpent, les conditions d’octroi des prêts immobiliers changent au 1er janvier 2022, est-ce encore le bon moment (...)

Investissement immobilier : la crise sanitaire n’a rien changé pour 75% des investisseurs

Une crise sanitaire ? Quelle crise ? Le Covid-19 n’aurait rien changé aux projets des investisseurs immobiliers. C’est du moins ce qui ressort d’un (...)

Bulle immobilière : Paris en zone rouge, loin devant New-York ou Londres, selon UBS

La présence d’une bulle immobilière sur Paris n’est en rien une surprise. L’indicateur UBS de risque de bulle immobilière, appliqué à 25 grandes (...)

Immobilier neuf : les offres promotionnelles se multiplient, plusieurs milliers d’euros à la clé, car les ventes chutent...

Signe supplémentaire que le marché de l’immobilier est sur le point de changer de tendance, la chute des ventes des biens en immobilier neuf. Les (...)

Prêt à Taux Zéro (PTZ) : prolongation à l’identique jusqu’à fin 2023

Sans surprise, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) sera bien reporté en l’état jusqu’à fin 2023. L’année 2022, anticipée comme étant une année charnière pour (...)