La baisse des prix de l’immobilier est encore trop faible en 2023

La baisse des prix de l'immobilier est encore trop faible en 2023
© stock.adobe.com
Afin que le marché de l’immobilier ne reparte de l’avant, il faudrait des baisses de prix bien plus conséquentes.

Publié le

Loin d’une crise immobilière majeure... Pour le moment

Un pachyderme ce marché de l’immobilier. En France, l’immobilier c’est une tortue obèse... Rien à voir avec l’immobilier américain dont la chute des prix est déjà terminée ! Le président de Century 21, Charles Marinakis confirme la baisse d’activité du marché de l’immobilier en France. Le volume de transactions a baissé de 14% sur ces six premiers mois de 2023. Rien d’alarmant, surtout compte-tenu de ces dernières années records, totalement folles. La diminution des prix au niveau national atteint selon le réseau 1,7 % sur un an pour les appartements, quand le prix des maisons continue de grimper de 0,9 %.
Des conditions redevenues normales

Cela fait grincer des dents, mais les conditions ubuesques de financement appartiennent désormais au passé. Désormais, les taux redeviennent logiques, des taux proches de 4 % à 5 %. L’argent devient plus cher. Les banques de leur côté révisent leurs risques et demandent désormais un apport conséquent. Jusqu’à 90.000 € d’apport pour un emprunt de 250.000 €, ces conditions étaient déjà pratiqués dans les années passées.
Baisse des prix, lentement, mais surement ?

Une baisse est observée en région parisienne, en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Centre-Val de Loire. Mais pas dans les Hauts-de-France, ni en Normandie, en Bretagne, dans les Pays de la Loire, en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie, en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou dans le Grand Est.
Objectif : 15 % de baisse des prix...

À ce rythme de sénateur, il faudrait encore pas moins de 8 années pour que les prix baissent de 15%. Ce seuil de 15 % c’est l’estimation de la surévaluation des prix de l’immobilier en France.

Pour Century 21, il faudrait que les prix baissent de seulement 12 % à la fin de cette année pour débloquer ce marché. Une telle baisse ne se produirait pas selon le réseau d’agences, dont l’estimation de baisse est désormais de 5 à 7%. De son côté, la FNAIM avait prévu une baisse des prix de l’immobilier de 5 % en 2023. « Quand un vendeur n’a pas le couteau sous la gorge, il ne réduit pas son prix ou alors de façon limitée », confirme Yann Jéhanno, le président de Laforêt Immobilier. En revanche, le temps joue contre les vendeurs... L’immobilier est une prise de risque, ne l’oublions pas.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article La baisse des prix de l'i Publiez votre commentaire ou posez votre question...

La baisse des prix de l’immobilier est encore... : à lire également

La baisse des prix de l’immobilier est encore... : Mots-clés