Le taux réel (TAEG) des crédits immobiliers pourra dépasser 3.50% dès janvier 2023

Les taux des crédits immobiliers vont continuer de grimper tout au long de l’année 2023.

Publié le , mis à jour le

Placer sans risque : le fonds EURO+, le meilleur du marché

Le fonds en euros EURO+ proposé par Swiss Life a publié une performance annualisée remarquable de + 4.10 % en 2023, sans le moindre bonus de rendement. Ce fonds euros est accessible en exclusivité via le contrat d’assurance-vie monosupport Placement-direct EURO+. Aucune contrainte d’investissement sur des unités de compte ne pourra donc exister. Sans frais sur les versements, ce contrat EURO+ peut être considéré comme étant le meilleur plan épargne sans risque sur 2024.

Hausse des seuils de l’usure dès janvier 2023

Largement critiqués pour leur faiblesse, notamment par les courtiers en crédits immobiliers, dont l’activité a fortement chuté, les seuils de l’usure vont mécaniquement augmenter au 1er janvier prochain. La hausse devrait, une nouvelle fois, avoisiner les 50 points points de base. Ainsi, le seuil de l’usure passerait au moins à 3.55% pour les crédits immobiliers sur 20 ans et au-delà (ce seuil de l’usure est actuellement de 3.05%). Si cette hausse du seuil de l’usure permettra à certains dossiers d’obtenir un feu vert de la banque, le coût relatif du crédit va de fait battre de nouveaux records absolus. Cette envolée des taux des crédits attendue de l’ordre de 14% à compter de janvier dépasse largement la hausse moyenne des revenus (estimée entre 4 et 6%). Le risque immobilier, dont les prix n’ont pas encore baissé significativement en 2022, grimpe donc fortement. Le retournement du marché immobilier résidentiel s’est amorcé en 2022, et devrait s’accentuer en 2023.

Taux de l’usure pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus (c) FranceTransactions.com

Coût d’un crédit immobilier, taux de 3.50% sur 25 ans

Les emprunteurs ont-ils bien conscience du coût de leur crédit ? Emprunter 220.000 € sur 25 ans à 3.50% (TAEG de 3.50%, donc assurance emprunteur incluse), c’est payer 110 411,56 € d’intérêts, soit 50.18% de la somme empruntée ! La mensualité sera de 1101€, le taux d’endettement de 31.47% pour un revenu net de 3500 euros par mois.Estimez le coût réel de votre crédit immobilier via notre simulateur de crédit !.

Taux de l’usure pour les crédits immobiliers

Taux de l’usure pour les crédits immobiliers (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Repères Taux Intérêts
Taux d’usure pour les particuliers (applicables en T4 2022) (1)
Taux maximum pour un crédit immobilier (Plus de 75.000€ empruntés)
Taux d’usure crédit d’une durée de moins de 10 ans3.03%
Taux d’usure crédit d’une durée de moins de 20 ans3.03%
Taux d’usure crédit d’une durée de 20 ans et plus3.05%
Taux d’usure crédit relais3.40%
Taux d’usure crédit à taux variable2.92%
(1) source des taux : Banque de France

Taux actuels des crédits immobiliers (TAEG moyens)

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers (TAEG) - Données actualisées au 01/12/2022
Durées de crédit Taux élevés (15% apport) Taux moyens (30% apport) Taux faibles (50% apport)
7 ans 2,18 % 1,92 % 1,87 %
10 ans 2,02 % 1,87 % 1,87 %
15 ans 2,78 % 2,27 % 2,15 %
20 ans 3,05 % 2,48 % 2,35 %
25 ans 3,60 %⚠️Taux supérieur au seuil de l’usure de 3.05% 2,58 % 2,55 %
(*) Mise à jour effectuée le 01/12/2022 . Taux assurance incluse d’un taux moyen d’assurance emprunteur de 0.45%. Taux moyens de marché (avec 30% d’apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Hausse des taux d’intérêts de la BCE, hausse des taux de marché

Les taux directeurs de la BCE n’ont pas un impact direct sur les taux proposés par les banques aux candidats emprunteurs. Pour toute banque, le même euro pouvant être prêté jusqu’à 12 fois. Il n’existe donc pas de corrélation directe entre le taux directeur principal de la BCE, relevé récemment à 2%, et le taux moyen des crédits proposés. En revanche, la corrélation avec les taux d’intérêts de marché est davantage établie. Ces taux de marché de leur côté suivent logiquement le durcissement de la politique monétaires de la banque centrale. La BCE a annoncé la semaine dernière que les hausses de taux en sont pas terminées, loin de là. Plus du tiers de la hausse reste encore à venir, renforçant ainsi le retournement du marché immobilier résidentiel partout en Europe.

Les taux des crédits immobiliers vont donc continuer de grimper au fur et à mesure de la hausse des seuils de l’usure, mais de fait, pas plus vite, contrairement à ce que souhaiteraient indirectement nombre de courtiers en demandant un relèvement plus rapide des seuils de l’usure.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Le taux réel (TAEG) des (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Le taux réel (TAEG) des crédits immobiliers... : à lire également

Le taux réel (TAEG) des crédits immobiliers... : Mots-clés