Les déménagements d’Ile de France vers la province ont augmenté de + 25 % en 2021

Les déménagements d'Ile de France vers la province ont augmenté de + 25 % en 2021
© stock.adobe.com
L’INSEE confirme que les franciliens sont de plus en plus nombreux à quitter l’Ile de France afin de retrouver un meilleur cadre de vie en province.

Publié le

Annonce

🎁 Trade Republic : 4 % de rémunération de vos liquidités, bonus de bienvenue

Trade Republic : 4 % brut de rémunération sur vos liquidités non investies en bourse. Aucune obligation d’investir. Offre de parrainage Trade Republic. Investir, dépenser et épargner, avec la nouvelle Carte Trade Republic. Mon code T34QSS9C à utiliser pour obtenir votre bonus de bienvenue.

Les départs de franciliens vers la province en hausse de +25 %

Les déménagements de l’Île‑de‑France vers une autre région métropolitaine expliquent une grande partie de l’augmentation des migrations interrégionales. En effet, en 2021, 283 000 personnes ont quitté l’Île‑de‑France pour une autre région métropolitaine, soit 56 000 personnes de plus qu’en 2019, ce qui correspond à une augmentation de 25 %. L’Occitanie et la Bretagne ainsi que le Centre-Val de Loire et les Hauts‑de‑France sont les régions vers lesquelles les arrivées en provenance de l’Île‑de‑France ont le plus augmenté. En 2021, des déménagements un peu plus nombreux qu’avant la crise sanitaire depuis l’Île‑de‑France vers les autres régions.

Migrations résidentielles entre l’Île‑de‑France et les autres régions métropolitaines (c) Insee

Au cours de l’année 2021, 6,8 millions de personnes ont emménagé dans un nouveau logement, soit le même nombre qu’en 2019, avant la crise sanitaire. Trois personnes sur dix ayant déménagé au cours de l’année 2021 sont restées dans la même commune, soit un peu moins qu’en 2019. Les déménagements de l’Île‑de‑France vers les autres régions métropolitaines ont augmenté de 25 %, avec 56 000 personnes de plus en 2021 qu’en 2019. Les mobilités à destination d’aires d’attraction des villes moins peuplées que celles d’origine se sont également accrues (+101 000 personnes en 2021 par rapport à 2019, soit +15 %). C’est aussi le cas des mobilités des communes urbaines vers les communes rurales (+85 000 personnes, soit +12 %) même s’il s’agit essentiellement de déménagements vers les espaces ruraux périurbains. Dans le même temps, les mobilités de l’espace rural vers l’espace urbain sont en légère diminution.
Stabilité du nombre des migrations résidentielles entre 2019 et 2021

Au cours de l’année 2021, 6,8 millions de personnes ont emménagé dans une nouvelle résidence principale en France hors Mayotte, soit 10,1 % de la population au 1er janvier 2022 (figure 1). Ce niveau est quasi équivalent à celui observé au cours de l’année 2019, mais un peu plus faible qu’entre les années 2016 et 2018 (entre 10,9 % et 11,4 % de la population). Par rapport à 2019, les personnes ont un peu moins souvent changé de logement au sein de la même commune ou du même département en 2021. Toutefois, ces déménagements de proximité administrative restent majoritaires puisqu’ils représentent respectivement 31 % et 35 % de l’ensemble des migrations résidentielles en 2021. Les mobilités survenues au cours de l’année 2021 se sont ainsi plus fréquemment traduites par un changement de région que par le passé. En effet, plus d’un million de personnes (1 075 000) ont emménagé dans une autre région au cours de l’année 2021, contre 985 000 en 2019, soit 90 000 personnes de plus.

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/7637352

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Les déménagements d'Ile Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Les déménagements d’Ile de France vers la... : à lire également

Les déménagements d’Ile de France vers la... : Mots-clés