Permis de construire et mises en chanter : le grand écart

Jamais l’écart entre le nombre de permis de construire et celui des mises en chantier n’a été aussi important, la cause ? La norme RE2020 !

Publié le

Forte hausse des autorisations de construire

Sur l’année 2022, 482.200 nouveaux logements ont été autorisés, un niveau élevé par rapport à ces dernières années. Les mises en chantier, ont elles, de leur côté, chuté. Il ne s’agit pas d’un fait annonciateur d’une nouvelle crise du logement, ou de crise immobilière, mais avant tout de l’effet de la nouvelle norme RE2020 entrant en vigueur. Les constructeurs se sont précipités pour effectuer leur demande avant application de la nouvelle norme, plus contraignante. Mais désormais, il faut construire, et avec l’envolée des coûts des matériaux, le temps est à la réflexion.

Chute des mises en chantier

Le nombre de permis de construire a fortement chuté au dernier trimestre 2022, après avoir atteint des niveaux records au cours de l’année du fait de dates butoir réglementaires. Sur l’année 2022, 482.200 nouveaux logements ont été autorisés, soit un peu plus qu’avant la crise sanitaire et un niveau qui n’avait plus été aussi élevé depuis 2017. Le nombre de permis de construire accordés avaient ainsi atteint 467.900 pour l’année 2021, après 393.300 en 2020 et 452.000 en 2019. L’an passé, le nombre de permis de construire avait atteint un pic en août, à 522.800 sur douze mois.

L’effet RE2020

Les constructeurs se sont précipités afin de déposer leur demande de permis de construire avant l’entrée en vigueur de la norme RE2020, plus contraignante. Ainsi, un afflux de demandes de permis fin 2021 a été constaté, engendrant un encombrement des traitements de demandes. L’instruction de ces demandes au cours de l’année explique le gonflement des chiffres. Le nombre élevé d’autorisations pendant l’été vient aussi du fait que les communes avaient jusqu’en août pour délivrer les permis de construire des logements éligibles à une aide à la construction durable dans le cadre du plan de relance.
Les mises en chantier, dont l’évolution s’est depuis la mi-2021 déconnectée de celle des permis de construire, se sont établies à 376.200 au cours de l’année, soit moins qu’en 2021 ou qu’avant la pandémie. Or pandémie, il faut remonter à 2016 pour observer des chiffres inférieurs. Mais le ministère, qui prévient que ses statistiques en la matière "comportent une part d’incertitude non négligeable", a enregistré un frémissement en décembre.
Du fait de ces faibles mises en chantier, l’écart n’a jamais été aussi grand entre les permis octroyés et le nombre de chantiers lancés.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Permis de construire et (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Permis de construire et mises en chanter : le... : à lire également

Permis de construire et mises en chanter : le... : Mots-clés