Permis de construire, mises en chantier, ventes dans le neuf... La crise immobilière est partie pour durer !

Permis de construire, mises en chantier, ventes dans le neuf... La crise immobilière est partie pour durer !
© stock.adobe.com
Sans surprise, le secteur de l’immobilier s’enfonce dans la crise. Les indicateurs ne font que confirmer le marasme actuel.

Publié le

Placer sans risque : le fonds EURO+, le meilleur du marché

Le fonds en euros EURO+ proposé par Swiss Life a publié une performance annualisée remarquable de + 4.10 % en 2023, sans le moindre bonus de rendement. Ce fonds euros est accessible en exclusivité via le contrat d’assurance-vie monosupport Placement-direct EURO+. Aucune contrainte d’investissement sur des unités de compte ne pourra donc exister. Sans frais sur les versements, ce contrat EURO+ peut être considéré comme étant le meilleur plan épargne sans risque sur 2024.

Chute des permis de construire : -28,3 % sur un an

Selon de nouveaux chiffres du ministère de la Transition écologique, 371.000 nouveaux logements avaient été autorisés fin septembre. Ce nouveau recul constaté d’octrois de permis de construire de 28,3 % sur un an ne fait que confirmer les craintes du secteur. L’immobilier est partie dans une crise qui va durer.

Mises en chantier : guère mieux, -31,8 % pour les maisons

Le nombre estimé de chantiers commencés, qui suit traditionnellement de quelques mois celui des permis, s’érode lui aussi nettement, avec 315.800 mises en chantier sur 12 mois, une baisse de 16,6 %. La chute des autorisations concerne tous les types d’habitat, l’individuel pur (-31,8 %), l’individuel groupé comprenant les lotissements (-27,6 %), et le collectif (-28,3 %). Les résidences (étudiantes, séniors, etc.) souffrent un peu moins (-19,7 %).

Immobilier neuf : une crise qui va durer

L’immobilier neuf fait face à une série de vents contraires. La hausse rapide des taux d’intérêt a exclu beaucoup d’acquéreurs du marché, notamment les primo-accédants à la propriété, dont les revenus sont en outre rognés par l’inflation. A l’issue du premier semestre, tous les grands groupes cotés affichaient un recul des ventes à deux chiffres. Le numéro un Nexity enregistrait ainsi un recul des réservations de logements sur un an de 20 % en volume et de 28 % en valeur, à 1,26 milliard d’euros, le contraignant à revoir à la baisse ses prévisions de résultats.

Les faillites des promoteurs

Au plus bas depuis 1991. La demande de logements neufs a chuté drastiquement pour atteindre le plus bas depuis plus de 30 ans. Le manque de logements en France n’inversera pas ce fait. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a annoncé que les mises en vente aux particuliers étaient en chute de 44 %, à 16.000 unités, alors que la moyenne trimestrielle dépassait les 27.000 au cours des années précédentes.

Crise immobilière, les faillites explosent : promoteurs, constructeurs, agences immobilières, courtiers, ...}
Crise immobilière, les faillites des constructeurs et promoteurs en hausse (c) FranceTransactions.com / stock.adobe.com

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Permis de construire, mises en Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Permis de construire, mises en chantier, ventes... : à lire également

Permis de construire, mises en chantier, ventes... : Mots-clés