Prêts Participatifs Relance (PPR) : disponibles pour les PME et ETI auprès des banques

La FBF (Fédération Bancaire Française) confirme l’implication des banques dans la distribution de ce nouvel outil d’aide financière à destination des PME et ETI. Le PPR (Prêt Participatif Relance), garanti par l’Etat, peut être considéré comme des fonds propres, le taux du crédit étant dérisoire.

Publié le , mis à jour le

💰 Taux minimum garanti de 3% en 2023 sur votre fonds euros !

Assurance-vie CARAC : le fonds en euros Ă©quipant le contrat d’assurance-vie CARAC propose une garantie de taux de 3% minimum pour l’annĂ©e 2023 ! Aucune obligation de verser sur des unitĂ©s de compte ! 500 euros suffisent pour souscrire le contrat d’assurance-vie CARAC

PPR : 11 milliards d’euros mis à disposition des entreprises

Le PPR pour Prêt Participatif Relance, à ne pas confondre avec le PPR, Prêt parcours résidentiel, a été annoncé depuis 2020, dans le cadre du plan de relance. Ce dispositif de prêts participatifs ou d’obligations soutenus par l’État, permettant de générer entre 10 et 20 Md€ de quasi-fonds propres pour les projets d’investissement des entreprises françaises, est prévu. Ces financements permettront aux entreprises d’investir, d’embaucher et de développer leur activité. Les fonds prêtés ont été collectés, pour le moment, uniquement auprès d’institutionnels. Il est prévu que les épargnants puissent investir, en prêtant leur argent, également à terme.

Prêts participatifs Relance : pour la relance par l’investissement dans des PME et ETI

Le 4 mars, étaient présentées les modalités des prêts participatifs Relance, co-construits entre l’Etat, les banques françaises et des investisseurs, notamment assureurs. Ces PPR constituent un outil original de relance pour les entreprises ayant des projets de développement nécessitant de renforcer leur bilan. Ils seront disponibles tout début mai 2021 dans les réseaux bancaires. Ce dispositif, mobilisant les banques ainsi que les investisseurs, avec une garantie de l’Etat, repose sur un calibrage équilibré pour les parties prenantes tout en restant simple pour les entreprises. Cet instrument de financement, exceptionnel et disponible jusqu’à fin juin 2022, a été spécialement conçu pour permettre à des PME et ETI [4] de consolider leur bilan afin de trouver des capacités d’investissement et les moyens de financer leurs projets. Ce dispositif de soutien représentera une alternative pour les entreprises n’ayant pas accès aux instruments de marché et ne souhaitant pas de modification de gouvernance, et ce à un coût attractif pour les entreprises grâce notamment à la garantie d’Etat. Ces entreprises pourront ainsi mieux se développer dans les territoires, être plus compétitives dans les prochaines années et participer à la relance de l’économie française, tout autant qu’à sa transformation numérique et écologique.

Comment accéder aux PPR ?

Les chefs d’entreprise peuvent s’adresser à leurs conseillers bancaires pour accéder à ce produit de renforcement de bilan. Les banques réaffirment ainsi leur pleine mobilisation pour apporter les solutions de financement appropriées aux besoins des entreprises. Le PP Relance permettra également de mobiliser une partie de l’épargne longue à travers les investisseurs souscrivant au fonds.

L’intérêt de prêts considérés comme des quasi fonds propres

Le dispositif français de prêts participatifs avait été validé par la Commission européenne début mars, les premiers prêts devant initialement être distribués à partir d’avril et jusqu’au 30 juin 2022. Ces prêts et obligations sont tous deux considérés comme des quasi fonds propres car ils s’étalent sur une période relativement longue et parce que leur remboursement n’est pas prioritaire par rapport à d’autres créances.

Caractéristiques des PPR

Le montant du prêt pourra atteindre 12,5% du chiffre d’affaires 2019 pour les petites et moyennes entreprises (PME), et 8,4% du chiffre d’affaires pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Pour y avoir accès, une PME devra justifier d’un chiffre d’affaires supérieur à 2 millions d’euros.
Pour Philippe Brassac, président de la FBF : " Depuis le début de la crise sanitaire, les banques françaises accompagnent leurs clients, notamment les entreprises, PME et ETI. Les prêts participatifs Relance soulignent à nouveau cette volonté des banques françaises ainsi que la mobilisation de leurs réseaux de proximité pour la relance de l’économie. Dans un contexte de crise sanitaire impactant les entreprises, la possibilité de renforcer la structure des bilans est essentielle. La co-construction, avec l’Etat et les investisseurs, de ce dispositif fondé sur un principe d’efforts partagés et de soutien pour les entreprises et entre entreprises, permettra de faire de la relance un succès. "
Bruno Le Maire a déclaré : " Cette première levée de 11 milliards d’euros auprès des investisseurs institutionnels sonne le coup d’envoi des prêts participatifs relance, mesure phare et inédite de France relance pour soutenir l’investissement des entreprises. Je sais pouvoir compter sur l’engagement fort des banques pour distribuer ces prêts aux PME et ETI de nos territoires. "

Une question, un commentaire?

💬 RĂ©agir Ă  cet article PrĂŞts Participatifs Relance Publiez votre commentaire ou posez votre question...

PrĂŞts Participatifs Relance (PPR) : disponibles... : Ă  lire Ă©galement

Prêts Participatifs Relance (PPR) : disponibles... : Mots-clés relatifs à l'article