Crise immobilière : seulement 82% des agents immobiliers confirment que le marché s’est dégradé

Crise immobilière : seulement 82% des agents immobiliers confirment que le marché s'est dégradé
© stock.adobe.com
Le marché de l’immobilier n’est peut-être pas encore en crise majeure, mais il est toutefois difficile de ne pas voir qu’un fort ralentissement se produit. Et bien 18 % des agents immobiliers disent ne pas voir de différence, un bon signe ?

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre livret épargne du moment

Placez votre argent sans risque ! Taux boosté de 4% brut pendant 4 mois, puis taux standard de 3% brut, soit la meilleure offre de livret épargne actuelle pour ce mois de février (taux équivalent annuel de 3.33% brut). Bénéficiez de + 80 euros supplémentaires offerts, sous conditions, en ouvrant votre livret épargne DISTINGO Bank avant le 29 février 2924.

Face à la diminution du pouvoir d’achat, de la hausse des taux d’intérêt, des emprunts difficiles et des obligations liées à la transition énergétique, le secteur de l’immobilier traverse une forte période de ralentissement. Vitrinemedia a mandaté l’IFOP [1] pour comprendre comment les directeurs d’agences immobilières réagissent face à ce marché en recul.

Marché de l’immobilier en berne, comment réagissent les professionnels du secteur ?

  • 82% des agents immobiliers estiment que le marché s’est dégradé
  • 27% des agents immobiliers proposent désormais des services de rénovation de logement pour diversifier leur activité
  • 82% des agents immobiliers renforcent leur prospection physique

Cette étude cerne les leviers de développement des agences immobilières. Elle met en lumière les bonnes pratiques des directeurs d’agence et les actions mises en place pour résister à la décroissance du marché immobilier. L’étude révèle qu’ils agissent aussi bien sur leur structure, en modifiant leur organisation notamment, que sur leur communication en renforçant leur visibilité dans leur quartier.

L’étude révèle dans un premier temps que les agents immobiliers sont assez pessimistes quant à l’avenir de leur métier. En effet, 82% des sondés estiment que le marché s’est dégradé. 39% pensent même que la situation va s’empirer dans les mois à venir. En revanche, 51% des agents immobiliers déclarent une relative stabilité de leur activité. Et 16 % ont même réussi à croître leur activité par rapport à l’année dernière.

Pour survivre, les agences immobilières sont contraintes de diversifier leurs services. C’est ainsi que 39% des personnes interrogées font du financement de projet immobilier. 27% se sont mis aux services de rénovation du logement (37% pour les agences parisienne), 22% aux services de déménagement, 20% aux ventes interactives, 17 % aux assurances pour les biens immobiliers et enfin 8% aux services de conciergerie.

Les agences immobilières sont contraintes d’optimiser leur activité si elles veulent traverser cette crise. 80% déclarent être attentives au retour sur investissement de leurs dépenses. 59% des agences qui ont performé au S1 2023 ont réduit leurs dépenses. 49% automatisent désormais certaines tâches pour être plus efficace et perdre moins de temps. Elles sont également contraintes de mieux optimiser leurs ressources humaines. 86% des sondés recueillent ainsi davantage les retours des collaborateurs pour améliorer certains process. 80% d’entre elles essayent de créer du lien entre les collaborateurs. 77% proposent des formations pour acquérir de nouvelles compétences. 65% communiquent avec leurs collaborateurs sur la vision et les objectifs à atteindre.

Afin de booster leur notoriété, les agences immobilières mises sur plusieurs leviers. 93% des agences qui performent utilisent activement leur vitrine, 90% utilisent les réseaux sociaux et 82% renforcent leur prospection physique. L’étude met en avant le fait que les agences qui performent portent une attention toute particulière au contenu de leur vitrine. 70% affichent les biens immobiliers en vente ou en location, 62% mettent en valeur leurs avis clients, 53% diffusent des actualités saisonnières, 51% informent les passants sur les métiers de l’agence et 39% présentent leur équipe et leurs recrutements.

On retrouve également parmi les informations diffusées en vitrine :
Les campagnes de communication de l’enseigne (lorsqu’il s’agit d’un réseau)
L’estimation de biens gratuite via un QR code en vitrine
Le contenu des réseaux sociaux de l’agence en temps réel
L’actualité du marché immobilier
Des informations sur les services complémentaires : déménagement, rénovation, financement, ...
La vie du quartier, de la ville ou du village

« Au travers de cette enquête réalisée auprès des agents immobiliers cet été, nous avons souhaité mettre en lumière les bonnes pratiques qui performent, dans un contexte de marché immobilier en recul. Notre objectif est comme à notre habitude d’aider, de motiver, et d’accompagner les professionnels de l’immobilier dans la transformation de leur métier. » Thibault Guillaume, CEO de Vitrinemedia

A propos de Vitrinemedia

N°1 sur le marché de la communication dynamique et lumineuse, Vitrinemedia accompagne depuis 2007 plus de 60% des agences immobilières en France et 50 000 clients dans le monde. Grâce à une équipe composée de 250 experts métiers, Vitrinemedia a développé une large gamme de services adaptés aux besoins quotidiens de ses clients :

  • Solutions d’affichages en vitrine et à l’intérieur de l’agence pour permettre aux professionnels de l’immobilier d’attirer encore plus de clients
  • Contenus attractifs pour écrans extérieurs et intérieurs : pour diffuser les biens et services de l’agence, les valeurs de l’agence, les messages clés et tellement + encore !
  • Service de régie publicitaire afin de permettre aux agences de générer des revenus complémentaires
  • Aménagement et équipements intérieurs d’agences pour gagner en luminosité et en élégance

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crise immobilière : seulement Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crise immobilière : seulement 82% des agents... : à lire également

Crise immobilière : seulement 82% des agents... : Mots-clés